les  archétypes  du  tarot


 Le Tarot peut être lu de multiples façon. Dans une certaine lecture, une certaine conscience, nous nous retrouvons non plus au niveau des lames - Maître du Tarot - mais d'énergies archétypales.
L'archétype est d'origine céleste, divine. Il est intemporel et sa vibration reste identique à travers le temps et l'espace, à travers les âges et les traditions. L'archétype nous relie à des énergies extrêmement puissantes, celles des premières manifestation de l'énergie divine sur Terre.

Chaque lame est reliée à un archétype, à une énergie divine spécifique. Chaque manifestation, par le biais de sa propre Roue de Naissance, se révèle ainsi porteuse d'un archétype dominant, même si la plupart du temps, celui-ci restera à l'état latent durant toute la vie de l'individu. Il est en effet extrêmement rare que l'archétype s'incarne au travers d'un corps physique. Lorsque tel est le cas, soit l'être perd pied psychiquement et se fait absorber par la spirale de l'archétype qui l'engloutit avec lui et le mène à sa chute - soit l'être est suffisamment préparé intérieurement - sur tous les plans - et c'est alors pour lui une opportunité extraordinaire de cheminer à grands pas vers un état de conscience sur-humain et de rompre le cycle des réincarnations terrestres. L'être a alors la possibilité soit de se réabsorber dans la Source de toute chose et d'effectuer ce que les égyptiens nomment la traversée du Noun (passer du manifesté au non manifesté), soit de passer à un autre plan d'évolution, sur d'autres mondes et univers.

Entrer en contact avec l'énergie archétypale est une expérience des plus bouleversante et peut être extrêmement déstructurante et destructrice.
Le message de l'archétype indique au tarologue les expériences par lesquelles l'être qui est amené à l'incarner durant son existence physique, va être inévitablement amené à passer. Cependant, il ne s'agit pas de revivre l'archétype dans sa globalité. Au contraire... car l'être va devoir en modifier l'issue. Il va devoir trouver en lui-même une autre issue à l'archétype, une autre fin de l'histoire, sa propre fin personnelle, de manière à être vainqueur de l'archétype et réaliser soit le mouvement ascensionnel de retour à la Source, soit le passage à d'autres plans de conscience sur d'autres univers.

Idéalement, pour que l'enseignement de l'archétype devienne constructif et non destructeur, il faudrait pouvoir rencontrer l'être avant que l'archétype ne se mette en place dans sa vie, et le préparer ainsi en douceur et en toute conscience à sa venue. Car une fois l'archétype éveillé sur le plan terrestre, il est extrêmement difficile d'en rester maître, tant ses énergies sont puissantes.

Les énergies archétypales sont immuables, mais leur représentation, elle, évolue au gré des civilisations et des époques. C'est ainsi que l'histoire des archétypes de l'époque pharaonique ne sont plus d'actualité pour nous, hommes et femmes occidentaux du 21ème siècle